Contrôle de la châtaigne d’eau sur la Yamaska

Les techniciens de l'OBV Yamaska et du Conseil québécois des espèces exotiques envahissantes (CQEEE) ont repris le travail à la mi-juillet pour contrôler la châtaigne d'eau dans la rivière Yamaska.

Jusqu'à la fin du mois d'août, ils vont sillonner la rivière de Saint-Damase jusqu'au grand lac Saint-Pierre dans le fleuve Saint-Laurent pour arracher les plants de cette espèce exotique envahissante. La châtaigne d'eau se reproduit rapidement et concurrence les espèces végétales indigènes au point où celles-ci sont mencacées.

Il s'agit de la deuxième année que l'OBV est sur la rivière pour contrôler la châtaigne d'eau. Elle a été importée au Québec d'Europe comme plante ornementale. Elle s'est malheureusement propagée dans des cours d'eau.

L'an dernier, ce sont 40 mètres cubes de châtaigne d'eau, soit l'équivalent de 1,5 autobus scolaire rempli, que les équipes de l'OBV Yamaska et du CQEEE ont retiré de la rivière Yamaska l'été dernier dans le tronçon entre Saint-Damase et le grand lac Saint-Pierre, soit sur un segment d'un peu plus de 100 kilomètres.